Pression Positive Continue - GLOSSAIRE

  A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z --- FAQ

 

Accord préalable

Accord donné par l’assurance maladie et que l’assuré doit obtenir pour bénéficier de certaines prestations. C’est le cas du traitement par PPC.

ALD - Affection de longue durée

Affections qui ouvrent droit au remboursement des soins à 100% par les organismes de sécurité sociale.

Avancement de la mâchoire

Consiste à avancer la mâchoire pour attirer en avant la base de la langue. Voir orthèse d’avancée mandibulaire)

AVC - Accident vasculaire cérébral

Altération d’une partie du cerveau du fait de l’oblitération d’une artère ou d’un saignement dans le cerveau.

Amygdales

Organes situés dans la gorge sous la luette, ayant une forme d’amande.

Apnée du sommeil

Interruption de la respiration qui, dans le Syndrome d’Apnée Hypopnées Obstructives du Sommeil (SAHOS) est involontaire, temporaire et dure plus de 10 secondes.

Votre cerveau, réalisant que vous ne respirez plus, vous force à vous réveiller suffisamment pour vous permettre de reprendre votre respiration. Vous vous rendormez et le cycle recommence. Ce phénomène peut se dérouler plus de 50 fois par heure même si vous ne vous souvenez pas de vous être réveillé.

Être privé d'oxygène et être forcé de reprendre sa respiration, heure après heure, nuit après nuit, créé un stress immense sur votre corps.

Voir aussi : Syndrome d’Apnée Hypopnée Obstructive du Sommeil (SAHOS) et Apnée centrale (ACS)

Apnée centrale du sommeil (ACS)

À la différence du syndrome d'apnée obstructive du sommeil, l'apnée centrale du sommeil survient alors vos voies aériennes sont dégagées. L'ACS signifie que vous arrêtez de respirer pendant au moins 10 secondes au cours de votre sommeil car votre cerveau ne signale pas au corps qu'il doit inspirer.
Les personnes atteintes d'ACS ne ronflent pas obligatoirement et, par conséquent, le problème peut rester non identifié.

Quelle est la cause de l'apnée centrale du sommeil ?

L'apnée centrale du sommeil peut être provoquée par une insuffisance cardiaque, ou une pathologie ou un traumatisme cérébral comme AVC, tumeur cérébrale, infection cérébrale virale, maladie respiratoire chronique, maladies neurologiques...

C  

Cholestérol

Composé gras d’origine alimentaire ou synthétisé dans l’organisme constituant des cellules et transporté dans l’organisme par le sang. Il joue un rôle biochimique très important.

Circulation artérielle

Transport du sang par les artères.

Contre indication

Circonstance interdisant l’usage d’un traitement.

Crampe

Contraction spasmodique, douloureuse qui se fait sentir principalement à la jambe et au pied.

D  

Diabète

Maladie chronique due à un manque d’insuline (hormone produite par le pancréas). Ce défaut entraîne une augmentation du taux de sucre dans le sang responsable à long terme de complications au niveau des reins, du système nerveux, du cœur, des artères et des yeux.
On distingue le diabète insulinodépendant et le  diabète insulinodépendant dit de type 2. Ce dernier ne nécessite pas d’injection d’insuline mais peut être soigné par un régime adapté et/ou des médicaments.

E  

Entente préalable

Voir accord préalable.

Epreuves fonctionnelles respiratoires

Examens qui mesurent les quantités d’air inspiré et expiré.

F  

Facteurs de risques

Ensemble de conditions entraînant une probabilité élevée de développer une maladie.

H  

Humidificateur (chauffant)

Réservoir qui contient de l’eau chauffée par une résistance électrique. Branché à l’appareil PPC, il libère un air chauffé et humidifié afin d’éviter le dessèchement du nez et de la bouche.

Hypercholestérolémie

Augmentation anormale du taux de cholestérol dans le sang.

Hypertension artérielle

Elévation anormale de la pression que le sang exerce sur les parois des artères.

Hypopnée

Réduction transitoire et incomplète de la respiration d’au moins10 secondes conduisant à un manque d’oxygène dans le sang.

Hypoxémie

Diminution anormale de la quantité d’oxygène dans le sang.

I  

Indications

Ensemble d’éléments observés conduisant à choisir un traitement.

Indice de masse corporelle (IMC)

L'indice de masse corporelle est une grandeur qui permet d’estimer la corpulence d’une personne.

IMC = Poids / Taille2

Exemple de calcul

Poids = 70 kg - Taille = 1,60 m
IMC = 70 / 1,60= 27,3 : surpoids

 

MC

Interprétation

+ de 40

obésité morbide ou massive

35 à 40

obésité sévère

30 à 35

obésité modérée

25 à 30

surpoids

18,5 à 25

corpulence normale

16,5 à 18,5

maigreur

- de 16,5

famine

 

Index d’apnées-hypopnées (IAH)

Score mesurant le nombre d’apnées et d’hypopnées sur un temps de sommeil et qui définit la gravité du SAHOS

Infarctus (du myocarde)

Communément appelé crise cardiaque, l'infarctus du myocarde est déclenché par l'obstruction de l'artère coronaire qui entraîne la destruction partielle du muscle cardiaque. Il s'agit d'une situation d'urgence qui nécessite d'appeler le SAMU (15) pour une prise en charge rapide.

Insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une incapacité du coeur à pomper suffisamment de sang pour répondre aux besoins de l’organisme. C’est un problème de santé grave qui se traduit, entre autres, par un essoufflement et une fatigue disproportionnés par rapport à l’effort produit.
Elle survient généralement chez des individus dont la santé est fragilisée depuis plusieurs années par des troubles cardiaques ou respiratoires ou par de l’hypertension.

Insuffisance respiratoire chronique (IRC)

L'insuffisance respiratoire est une incapacité de l'appareil respiratoire, à assurer une oxygénation correcte du sang. L'insuffisance respiratoire chronique, est donc une insuffisance respiratoire permanente, qui résulte de l'évolution de nombreuses affections de l'appareil pulmonaire.

Invalidité

Situation du salarié ayant perdu une partie de sa capacité au travail. Il peut être déclaré invalide par la sécurité sociale. Il reçoit alors une pension d’invalidité s’il remplit certaines conditions.

L  

Libido

Désir sexuel

Luette

Appendice charnu (de 10 à 15 mm) et mobile qui prolonge en arrière le voile du palais et se situe au-dessus du voile de la langue. La luette est abaissée pour permettre à l’air de s’échapper par le nez et elle est relevée pour permettre la déglutition et empêcher que les aliments ingérés ou régurgités ne remontent jusque dans le nez.

M  

Magnésium

Elément indispensable à la vie, présent dans l’organisme à l’état de traces, qui contribue, entre autres, à la contraction musculaire.

Maladie chronique

Maladie de longue durée (par opposition à maladie aiguë)

Maladies cardiovasculaire

Maladies du cœur et des vaisseaux (artères et veines)

Maladies endocriniennes

Maladies touchant des organes qui produisent des hormones (ex. : la thyroïde)

Ménopause

Arrêt naturel ou artificiel (chirurgie) de la fonction menstruelle (règles) survenant chez la femme entre 45 et 55 ans.

O  

Orthèse d’avancée (ou de propulsion mandibulaire)

Gouttières qui se placent dans la bouche comme un dentier afin de maintenir la mâchoire inférieure et la (base de) la langue en avant.

P  

Pause respiratoire

Arrêt temporaire de la respiration.

Pharynx

Conduit musculaire et membraneux qui fait communiquer la bouche avec l’œsophage.

Polysomnographie

Examen réalisé avec des appareils munis de capteurs qui permettent de détecter des anomalies respiratoires.
La polysomnographie apporte des renseignements plus complets que la polygraphie car des capteurs supplémentaires permettent d’enregistrer le sommeil.

Potassium

Elément minéral constitutif des êtres vivants et indispensable à la vie. Il est nécessaire à la contraction musculaire.

Prestataire (de santé)

En ce qui concerne le SAHOS, société qui fournit, installe et entretient à domicile les appareils de PPC.
Il en existe plusieurs en France et c’est le médecin prescripteur qui, le plus souvent, en propose un. Il est possible d’en changer.

R  

Radiofréquence

Concernant le SAHOS, technique utilisant une aiguille spéciale (implantée) qui permet de délivrer des impulsions directement sur le muscle du voile du palais, provoquant une rétraction de ce dernier.

S  

Syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS)

Arrêt plus ou moins complet de la respiration, survenant au cours du sommeil, de durée variable et s’accompagnant d’une baisse du taux d’oxygène dans le sang et d’un réveil bref lors de la reprise de la respiration.
Il a été décrit la première fois en 1956 sous le terme de syndrome de Pickwick (syndrome obésité hypoventilation). La cause dans la majorité des cas est obstructive, plus rarement  neurologique.

Le syndrome d'apnée obstructive du sommeil est le type le plus courant d'apnée du sommeil et représente 84 % des diagnostics d'apnée.

Dans la plupart des cas de syndrome d'apnée obstructive du sommeil, l'air s'arrête de circuler en direction des poumons à cause d'un blocage dans les voies aériennes supérieures, dans le nez ou dans la gorge.

Les voies aériennes supérieures peuvent se fermer pour les raisons suivantes :

- Les muscles se détendent trop pendant le sommeil, ce qui empêche une quantité d'air suffisante de passer.
- La masse du cou rétrécit les voies aériennes en position allongée.
- Inflammation des amygdales ou autre raison temporaire.
- La forme du nez, du cou ou de la mâchoire créent des résistances pour le passage de l’air.

Syndrome des jambes sans repos

Sensation désagréable indéfinissable ressentie dans les membres inférieurs, déclenchée par l’immobilité, provoquant un irrépressible besoin de bouger les jambes en les agitant, en se levant ou en marchant.

 T  

Ticket modérateur

Système qui consiste, pour l’assurance maladie, à ne rembourser qu’un pourcentage de la prestation, le reste étant à la charge de l’assuré. Il existe des cas d’exonération comme l’invalidité ou un traitement pour une maladie de longue durée. De nombreux assurés sociaux adhèrent à une mutuelle qui prend en charge la partie non remboursée par l’assurance maladie.

Troubles de l’humeur

Anomalies psychologiques de type dépression, excitation ou anxiété.

Troubles du rythme cardiaque

Anomalie des battements du cœur.

 V  

Ventilation nocturne en pression positive continue (PPC)

Appareil respiratoire pour le traitement des apnées du sommeil, qui libère par le nez une pression d’air au cours du sommeil et qui s’oppose à la fermeture des parois de la gorge. La pression d’air délivrée peut être en mode constant ou en mode autopiloté (la pression délivrée s’adapte alors à l’importance des anomalies respiratoires). Le terme anglais pour PPC est CPAP pour Continuous Positive Airway Pressure.

Vigilance

Capacité à se concentrer pendant un certain temps. (long)

Voies aériennes supérieures

Structures qui assurent le passage de l’air et qui vont du nez jusqu’au début des bronches.

Voile du palais (palais mou)

Membrane mobile qui prolonge la voûte palatine (palais dur) en arrière et donne naissance à la luette.

 

 

 

 

Haut de page