Editorial 2017

Président Apnnées du Sommeil Alsace

A l’heure où vous lirez cet éditorial, notre Assemblée Générale 2017 aura vécu et j’aurai quitté mes fonctions de Président de notre Association.

Après 6 années d’exercice à votre tête, ce n’est pas sans un pincement au cœur que j’ai pris cette décision dictée à la fois par des raisons personnelles, mais aussi par des raisons de "renouvellement des cadres". Il faut, de temps à autre, laisser la place aux jeunes et renouveler les idées et les méthodes. Le changement a toujours été générateur d’avancées et de progrès. Le moment était venu pour moi, de tourner la page et de me consacrer à ma famille et à d’autres activités. Je ne ferai pas de bilan exhaustif de mon activité à la tête de l’Association. Vous avez pu voir, au fil des ans et au travers de mes différents rapports d’activité, la nature et l’étendue de nos actions. Pour résumer, je dirai simplement que j’ai toujours agi dans le sens que je pensais être le meilleur pour elle et pour toutes les personnes touchées par notre pathologie.

Je me rappelle encore, non sans nostalgie, de mon entrée au Comité de Direction qui remonte à 2011. A peine élu, j’ai tout de suite été soumis au "baptême du feu" et "mis dans le bain" en étant propulsé directement à la présidence, en l’absence d’autre candidat.

Ce n’était pas une tâche facile pour moi d’autant plus que je devais succéder à notre actuel Président d’Honneur, Eugène ISSENHUTH, dont chacun connaît la forte personnalité, l’engagement profond et total à la cause de notre Association. Homme de conviction, s’il en est, il s’est toujours donné à fond dans ce que j’appellerai une passion, voire une vocation. La tâche qui m’attendait n’en était que plus délicate et en avait fait hésiter plus d’un. Mais, Eugène m’avait rassuré en m’assurant de son entier soutien et de sa collaboration efficace, chaque fois que de besoin. Je ne fus pas déçu car j’eus vite l’occasion d’en mesurer l’ampleur et l’efficacité. Cela ne fut pas inutile pour le novice que j’étais dans le domaine des apnées du sommeil. A son contact, j’ai beaucoup appris, et je le remercie énormément pour sa patience, son soutien indéfectible et sa grande compréhension. Sans lui, je n’aurais sans doute pas pu mener à bien aussi facilement la lourde tâche qui venait de m’échoir. Il n’a ménagé ni son temps, ni sa patience, pour m’accompagner dans la tournée des "popotes" afin de me présenter à nos divers partenaires que sont les prestataires, les fabricants de matériel PPC, certains médecins et autres intervenants divers. Partout où nous allions, j’ai pu mesurer la grande considération et le grand respect dont il jouissait. A ses côtés, je me sentais rassuré car j’avais quelqu’un de compétent pour faire patiemment mon apprentissage. Je pense pouvoir dire, sans beaucoup me tromper, que nous formions un tandem équilibré dans la conduite de notre Association. Son dynamisme et sa grande conviction venaient équilibrer ma pondération et mon sens de la mesure. Il avait les idées, et moi je les développais et les mettais en mouvement sur le papier. Toujours égal à lui-même, et débordant d’énergie, il me donnait la force de poursuivre mon engagement.

Je sais, que mon départ l’a déçu, mais je sais aussi qu’il connaît les raisons profondes de ma décision, et je suis persuadé qu’il me comprend et ne m’en tient pas rigueur. J’aurais aimé continuer un bout de chemin avec lui pour mieux appréhender et exercer cette lourde et noble tâche de Président de notre Association
Ce que je peux dire aujourd’hui, c’est que je garderai un formidable souvenir de ces six années passées à ses côtés et aussi aux côtés de tous les membres des comités de direction qui se sont succédé depuis 2011.

Un grand merci à vous tous qui me pardonnerez de ne pas vous citer nommément. Nous formions une équipe soudée qui avait parfois des divergences de vues affirmées mais, des différences qui finissaient toujours par s’estomper dans les moments de franche convivialité qui suivaient nos réunions. Je suis persuadé que cette ambiance va perdurer.

Pour terminer ce petit mot, je voudrais vous dire que je ne vous ai pas totalement quittés puisque je reste membre du Comité et que je resterai très attentif à tout ce que vous pourrez dire étant donné que j’ai accepté d’exercer les fonctions de Secrétaire au sein du nouveau Comité.

Je veux aussi rassurer Mireille, notre précédente Secrétaire qui a repris ma succession à la présidence. Je ferai tout mon possible pour l’aider de mon mieux dans ses nouvelles fonctions. Je pense qu’elle pourra également compter sur l’ensemble du Comité pour l’épauler dans la tâche passionnante qui sera la sienne à partir de maintenant. Je pense également, qu’en tant que femme, elle pourra apporter une  petite touche féminine, une autre façon de travailler et une autre vision de l’exercice de nos missions  au service des patients que nous représentons.

Nous ignorons de quoi sera fait l’avenir. En cette période de grands bouleversements que nous vivons, tant technologiques que réglementaires, tout va très vite, de plus en plus vite. Je ne vais pas entrer dans les détails car cela serait trop long. Je veux juste rappeler que nous devrons être prêts à nous adapter afin de préserver ce qui fait le "cœur" de la mission que nous nous sommes fixés dans nos statuts : l’aide et le soutien sous toutes ses formes aux patients souffrant du SAOS.

Merci à tous et bon vent à « Apnées du sommeil Alsace - UPPC » et à sa nouvelle Présidente.

 Jacquy MOUGINY
Président d'APNEES DU SOMMEIL ALSACE